L’argile est une terre volcanique naturelle utilisée à des fins curatives, c’est une source naturelle de minéraux et d’oligo-éléments (notamment silice, silicates d’aluminium, magnésium, calcium, fer, phosphore, sodium, potassium, cuivre, zinc, sélénium, cobalt, manganèse…) qu’elle renferme dans des proportions variables. L’argile désigne une grande variété de roches argileuses, qui peuvent être de différentes couleurs (verte, rouge, bleue, jaune, grise, blanc, brune, rose…) Sa couleur varie en fonction des oxydes de fer (limonite) qu’elle renferme.

Depuis l’antiquité, ses vertus sont connues et employée à de nombreux usages curatifs mais aussi pour le lavage du linge, la confection de poteries, de tablettes pour l’écriture et de briques pour la construction… elle est même employée par les égyptiens de l’antiquité pour la momification en raison de ses propriétés antiseptiques et purifiantes. Elle faisait partie de la pharmacopée chez les chinois, les grecs et les romains.

Jusqu’au moyen âge son usage à fins thérapeutiques était courant, puis petit à petit, l’argile fut délaissée. Sa popularité fut retrouvée fin du XIXe siècle grâce à des naturopathes.